Fitbit One, mon coach électronique au quotidien

Nombreux sont les sportifs qui sont à la recherche du poids idéal afin d’optimiser leurs performances et tout aussi nombreuses sont les offres de suivi personnalisé proposées notamment via internet. Si le coaching « diétético-sportif » à distance a le vent en poupe, que dire de la déferlante de ces petits objets que l’on porte tout ua long de la journée afin de nous permettre de « traquer » et d’analyser notre activité, notre alimentation et la qualité de notre sommeil ?

Ces fameux objets dits connectés font en effet fureur depuis plusieurs mois. Qu’ils s’agissent de marques connues telles que Addidas, Nike, Polar, Garmin ou de start-up comme Fitbit, Jawbone ou Striiv, toutes cherchent à se faire une place au soleil sur le marché très porteur dit du « quantified-self » (auto-mesure de soi).

Depuis novembre 2014, j’ai pour ma part décidé de m’équiper de ce petit appendice électronique afin de juger sur pièce si les vertus qu’on lui accorde sont avérées ou non. Le verdict est sans équivoque : oui !

Mon choix c’est porté sur le modèle One de Fitbit, un petit appareil discret disposant des fonctionnalités suivantes :
– calcul du nombre de pas
– calcul de la distance parcourue
– calcul du nombre d’étages gravis
– estimation des calories brûlées
– analyse du sommeil

Le Fitbit One synchronise automatiquement toutes les données qu’il enregistre avec les PC, les Mac, de nombreux appareils iOS et certains téléphones Android. Après s’être inscrit et avoir créé un compte gratuit sur Fitbit.com, on dispose alors d’un tableau de bord complet pour analyser toutes les données recueillies. Une application pour smartphone permet en outre de visualiser en temps réel son activité grâce à la synchronisation via bluetooth.

Synchronisation automatique

Synchronisation automatique

Lorsque j’ai acquis mon Fitbit One , je sortais d’une période au cours de laquelle j’avais quelque peu abusé du relâchement que l’on peut s’autoriser en fin de saison. En quelques semaines, j’accusais ainsi une surcharge pondérale de 4 kilos par rapport à un poids de forme se situant entre 69 et 70 kgs. Rien de très méchant me direz-vous, mais la période des « fêtes » se profilait à l’horizon et avec elles, la « menace » d’excès supplémentaires…

Après avoir fait un rapide tour des fonctionnalités de mon Fitbit One, je me fixais comme objectif d’atteindre 72 kg à la mi-janvier 2015, soit une perte de poids de 2 kgs en traversant les nombreux repas de fin d’année sans pour autant avoir le sentiment de me priver. Un challenge qui n’avait rien d’insurmontable, avouons-le. Toutefois, à raison d’une papillote, par ci, d’une part de bûche par là, d’un morceau de foie gras et de quelques verres de vin, l’addition « non contrôlée » des calories peut vite avoir des effets non désirés !

Volontaire et combatif, je m’en remets donc dès le lendemain de mon achat, le 10 novembre 2014, à mon nouveau compagnon électronique !

La première étape consiste à vérifier où je me situe par rapport au seuil des 10 000 pas quotidiens recommandés par l’OMS pour rester en bonne santé. Et là je constate amèrement que je passe de très longues heures derrière mon bureau sans trop bouger avec pour conséquence de « plafonner » aux environs de 7000 pas quotidien.
Parallèlement, je prends soin de noter dans l’application du Fitbit One tout ce que je mange tout au long de la journée, au cours des repas comme en dehors. Là encore, le constat ne joue pas à ma faveur : je consomme plus de calories que je n’en dépense.

Si je veux atteindre mon objectif les choses sont donc simple : augmenter mon activité quotidienne tout en réduisant mes apports caloriques sans pour autant tomber dans les affres de l’anorexie. Pour ce faire, je commence par marcher de 30 à 45 minutes chaque jour après le déjeuner afin d’atteindre le fameux cap des 10 000 pas quotidiens tout en supprimant mes arrêts devant le distributeur de gourmandises au bureau ! Ce changement d’attitude me permet de quasiment doubler mon capital de pas quotidiens et à ma grande surprise, je passe de 75 à 72 kgs en une quinzaine de jours sans avoir eu le sentiment de me priver. Il est vrai que le fait de recevoir régulièrement les petits messages d’encouragement de mon Fitbit One m’ont incité à ne pas céder à certaines tentations…

Plus motivé que jamais, j’allonge mes heures de marche quotidienne profitant de toutes les occasions qui se présentent pour limiter ma sédentarité et stimuler mon organisme : je fuis les ascenseurs et les escalators, privilégie la marche au transport en commun ou à la voiture dès que le temps me le permet et n’hésite pas à arriver plus tôt sur mon lieu de travail pour aller marcher 10 à 15 minutes avant de m’installer derrière mon bureau. A ce rythme, j’atteins régulièrement le seuil des 15 000 pas et dépasse les 10 kilomètres de marche par jour. En décembre, je parviens même à me maintenir au delà des 15 kilomètres par jour, soit une moyenne de près de 20 000 pas quotidiens.

Nombre de pas quotidiens du 11/11/2014 au 31/01/2015

Nombre de pas quotidiens du 11/11/2014 au 31/01/2015

Le résultat sur la balance est sans appel : de 74,7 kg je descends sous les 70 kgs début décembre pour finalement atteindre 66,5 kgs fin 2014 ! Inespéré, d’autant que je ne ressens pas la fatigue qui pourrait accompagner une perte de poids aussi importante et rapide. L’application du Fitbit One m’a bien évidemment permis d’être très vigilant sur ce que je consommais sans pour autant renoncer aux plaisirs des repas de fin d’année mais en veillant à la taille des portions avec comme devise : manger de tout raisonnablement et jamais 2 fois !

Evolution du poids du 10/11/2014 au 31/01/2015

Evolution du poids du 10/11/2014 au 31/01/2015

Aujourd’hui, j’ai stabilisé mon poids entre 64 et 65 kgs en maintenant un rythme de pas quotidien aux environs de 16 000. Travaillant désormais à Lyon, mes « promenades » de la pause méridienne ont pour cadre les berges du Rhône et de la Saône. J’avoue ressentir un réel plaisir à marcher ainsi quotidiennement et j’éprouve quasiment une sensation de manque lorsque je suis dans l’incapacité de pouvoir le faire. Au delà de l’activité physique ainsi réalisée, ces pauses sont autant bénéfiques pour se ressourcer intellectuellement. C’est aussi l’occasion de mettre en pratique l’une des 18 règles de vie du Dalai-Lama « passez au moins 30 minutes de votre journée seul dans un endroit calme. Cela vous donnera au moins une demi-heure pour observer ce qui se passe dans votre vie, de prendre conscience de qui vous êtes et de comprendre ce que vous voulez. »

J’ai hâte désormais de mesurer les conséquences de ce nouvel équilibre sur le vélo, notamment sur les parcours au caractère montagnard qui ont ma préférence. D’ores et déjà, j’ai pu observer quelques signes positifs au gré des petites côtes généralement escaladées au cours de la période hivernale. Pour conclure, je ne peux à ce stade que remercier mon Fitbit One pour tout ce qu’il m’a apporté au quotidien et espérer que ça dure !

Plus d’info sur Fitbit : http://www.fitbit.com
Mon profil Fitbit : https://www.fitbit.com/user/2YG3B2

Une réflexion au sujet de « Fitbit One, mon coach électronique au quotidien »

  1. Bonsoir, merci pour l’article à propos de « Fitbit One, mon coach électronique au quotidien ». Donc j’aime, je partage sur ma page Facebook et je tweet sur mon compte twitter de même, pour que tous mes amis peuvent le voir. Encore pour la deuxième fois merci.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.